Bienvenue sur le site officiel d'Antoine Lhonoré-Piquet

HAPPY... AND ?!

Page officielle du film d'Antoine Lhonoré-Piquet

Voir la bande-annonce

HAPPY… AND ?!

Arrivé sur Paris pour faire carrière, un jeune comédien sans-le-sou se fait éjecter de toutes les portes… Tentant un ultime casting chez Pôle Emploi, il est viré par un directeur de casting peu scrupuleux. Mais le supérieur hiérarchique de celui-ci croit en cet artiste inconnu et le missionne de le retrouver et de s’excuser auprès de lui…

Réalisé par Antoine Lhonoré-Piquet
Ecrit par Michel Frenna
  Avec Michel Frenna, Antoine Lhonoré-Piquet et Nicolas Le Mouel
  Genre : Comédie
  Nationalité : Française
  Durée : 6 minutes
  Année de production : 2015
  Date de sortie : 24 décembre 2015
  Langue originale : français / Sous-titres : anglais
  Directeur de la photographie : Antoine Lhonoré-Piquet
  Production : Prestimage France
  Distribution/Diffusion : Prestimage France

Bandes annonces, interviews, extraits, film…

RETROUVEZ HAPPY… AND ?!

sur

CASTING

_____

Michel Frenna

Michel Frenna

L'artiste

..

View More
Antoine Lhonoré-Piquet

Antoine Lhonoré-Piquet

Le directeur de casting

..

View More
Nicolas Le Mouel

Nicolas Le Mouel

Le policier

..

View More

NOTES DE PRODUCTION

_____

Happy… and ?! est le résultat d’une triple ambition, personnelle, politique et artistique, de vouloir réaliser un film léger et amusant mais au combien sarcastique et ironique. La première d’entre elles est la rencontre complice et amicale du réalisateur Antoine Lhonoré-Piquet avec le comédien Michel Frenna. La seconde est le sujet… Dans une société où l’artiste cherche tout le temps sa place et sa condition, le duo a trouvé honnêtement inapproprié ce statut de héros que certains ont revendiqués maladroitement après les événements tragiques du 13 Novembre 2015 à Paris. Etre artiste, c’est avant tout un travail qui consiste à amuser, divertir et réveiller malicieusement les esprits. Antoine et Michel se sont ainsi interposés avec autodérision à cette image de héros, pour devenir eux-mêmes antihéros et se moquer gentiment du système.

Enfin, quoi de plus naturelle pour raconter une telle histoire, que de prêter la troisième motivation à un style de cinéma qui exprime le mieux, avec le plus d’humilité et de finesse, cette dérision universelle que le cinéma muet de la comédie empruntée à Charlie Chaplin et Buster Keaton, artistes incontestablement antihéros de leur temps, plein d’émotion et de pureté. Raison de plus que ce style apporte à l’histoire une touche exquise d’atemporel que seuls les insultes du haut fonctionnaire, représentant de la société, discréditent pour nous rappeler que le sujet est finalement très contemporain…